Société canadienne des anesthésiologistes
  •  

Contributeur important : Dr Harry James Shield


Dr Harry James Shields
(1887-1973)


Entre les deux guerres mondiales, une génération d’anesthésiste a non seulement jeté les bases de solides pratiques cliniques, mais aussi celles de l’anesthésie universitaire et de l’organisation de l’anesthésie au Canada. L’un d’entre eux était Harry James Shields, un médecin de Toronto très apprécié et respecté.

Le Dr Harry Shields est natif de Toronto où il a vécu toute sa vie. Après des études à Markham, en Ontario, il s’est inscrit à l’Université de Toronto et a obtenu son BA en 1909. Il a fait ses études de médecine à la même université, pour obtenir son MB en 1911. Il a ensuite fait son internat à New York et est rentré à Toronto pour pratiquer la médecine générale. En 1914, à cause de son intérêt pour l’anesthésie, il a été nommé assistant au Département d’anesthésie de l’Hôpital Toronto General où, à l’exception des années de guerre, il a passé tout le reste de sa carrière jusqu’à sa retraite en 1960.

Au début de la guerre, le Dr Shields est rapidement entré au Corps médical militaire royal du Canada et peu de temps après, il a été affecté à l’Hôpital général canadien no 4 (Université de Toronto). Il a passé ses années de guerre à Salonika (1915-1917) et en Angleterre (1917-1919). À Salonika, après avoir anesthésié le roi Pierre de Serbie, il a été décoré de l’Ordre royal de Saint-Sava; en Angleterre, il a courtisé Cecil Oatman qui a accepté de l’épouser. Ils ont deux enfants.

Le service militaire a mûri le Dr Shields qui a rapporté au Canada non seulement de nouvelles techniques d’anesthésie (p. ex., l’intubation trachéale), mais aussi de solides compétences en administration. À son retour à Toronto en 1920, année de fondation de la Société canadienne des anesthésistes, il a été l’un des premiers à pratiquer l’anesthésie à temps plein. Le Dr Shields a rapidement mérité le respect de ses collègues et, après la démission du Dr Samuel Johnston de la présidence du département de Toronto en 1935, il a pris la relève. Il a occupé le poste de président jusqu’en 1953 et à ce titre, il a servi de lien entre les anesthésistes qui, tout comme lui, avaient renforcé l’anesthésie au Canada après la Première Guerre mondiale et ceux qui l’ont fait après la Seconde.

Au cours de sa carrière de quatre décennies, le Dr Shields a fait d’importantes contributions au développement de l’anesthésie au Canada. Tout d’abord, en qualité de président du Département d’anesthésie de l’Université de Toronto, il a établi le premier programme de résidence au Canada et a fait beaucoup pour favoriser la formation postdoctorale en anesthésie au pays. Ensuite, en donnant des conférences et en publiant des articles portant sur une grande variété de sujets en anesthésie, y compris la gestion clinique, l’enseignement et l’histoire de l’anesthésie au Canada, il a informé les anesthésistes des avancées dans la spécialité. De plus, par le biais de ses relations étroites avec d’éminents anesthésiologistes américains – le Dr Shields a été l’un des membres fondateurs du sélect Anesthetists’ Travel Club – il comptait parmi ces médecins dévoués et enthousiastes qui, en partageant leurs connaissances et leurs idées, ont grandement contribué à l’évolution de l’anesthésie comme spécialité médicale en Amérique du Nord. En plus d’avoir contribué à l’amélioration des normes de la pratique clinique et de l’enseignement, le Dr Shields a fait beaucoup pour l’organisation de l’anesthésie au Canada : il a été membre de la Société des anesthésistes du Canada en 1920, président de la Section d’anesthésie de l’Association médicale canadienne ainsi que président de la Section d’anesthésie de l’Académie de médecine de Toronto, et il a été membre fondateur de la Société canadienne des anesthésistes dont il a été élu président en 1949. Ses contributions ont été reconnues par ses collègues en 1962 lorsqu’il s’est vu décerner la Médaille d’or de la Société.

Le Dr Harry Shields a pratiqué à une époque où les anesthésistes canadiens entretenaient des relations étroites avec des anesthésistes aux États-Unis et au Royaume-Uni. Son mandat à la vice-présidence à la Société américaine des anesthésiologistes en 1948 témoigne de sa réputation aux États-Unis et son élection à titre d’associé de la Faculté des anesthésistes du Collège royal des chirurgiens au cours de la même année témoigne de sa renommée en Angleterre.

Au Canada, le Dr Harry Shields incarne la quintessence de l’anesthésiste dévoué. Il est bon que l’Université de Toronto ait donné son nom à une Conférence annuelle afin que ceux et celles qui suivent ses traces puissent l’honorer et l’apprécier.

David A.E. Shephard
MB FRCPC, Saskatoon
CANJ ANAESTH 1994 / 41:3 / p261

Liens

Histoire de la SCA

Chronologie des événements

Contributeurs importants

Ressources d’archives

Anciens dirigeants et rédacteurs du JCA