L'évaluation par un anesthésiologiste

C’est le moment pour vous de rencontrer un anesthésiste  et de lui poser toutes les questions que vous avez concernant votre anesthésie.

C’est le moment pour nous de vous rencontrer et, si nécessaire, de prendre des mesures pour garantir que vous êtes en aussi bonne santé que possible. Nous essayons également de répondre à autant de questions que possible concernant votre anesthésie. Des recherches ont démontré que ces visites contribuent beaucoup à réduire votre anxiété concernant votre chirurgie.

On appelle clinique préopératoire (ou pré-op) la clinique de consultation externe où on vous rencontre avant votre chirurgie. Cette rencontre peut également avoir lieu dans la clinique externe quelques temps avant la chirurgie, à l’hôpital si vous avez déjà été admis, ou dans la zone d’opération le jour de la chirurgie avant d’être admis en salle d’opération. Parfois, cette rencontre peut prendre la forme d’un entretien téléphonique. 

La visite en clinique préopératoire comporte quelques étapes.

Le personnel soignant joue un rôle très important pour la collecte d’informations; il répond aussi à vos questions et vous donne des informations supplémentaires concernant votre opération et votre rétablissement.

En premier lieu, l’anesthésiste récolte tous les renseignements pertinents, notamment :
 
  1. Vos opérations précédentes et vos expériences avec l’anesthésie;
  2. Toute difficulté que vous auriez pu avoir avec des agents anesthésiques par le passé;
  3. Toute complication grave de l’anesthésie que vous ou un membre de votre famille avez vécue (comme par exemple l’hyperthermie maligne);
  4. Toute allergie dont vous pourriez souffrir (ou toute sensibilité à un médicament en particulier);
  5. Si vous souffrez d’une condition médicale chronique;
  6. Quels médicaments vous prenez, y compris les médicaments sous ordonnance ou en vente libre et les préparations à base de plantes;
  7. Si vous êtes une femme, si vous êtes ou pourriez être enceinte, ou si vous allaitez;
  8. Si vous souffrez de troubles de l’ouïe, de la vision ou de la mobilité, ou nécessitez toute assistance particulière;
  9. Si vous parlez et comprenez le français, ou avez besoin d’un interprète.

Dans le cadre de votre évaluation préopératoire, l’anesthésiste pourrait vous demander la permission d’obtenir votre dossier médical auprès de votre médecin de première ligne ou d’autres prestataires de soins de santé. Quand cela est possible, vous devriez prévoir d’apporter tous vos dossiers médicaux avec vous lors de votre évaluation. De plus, apportez une liste complète des médicaments que vous prenez avec leurs posologies. Autrement, vous pouvez apporter tous vos médicaments avec vous le jour de votre entretien.

Cette étape est suivie d’un petit examen physique.

Une décision est prise concernant la réalisation de tests plus poussés : certains sont toujours réalisés si vous avez un certain âge, êtes d’un sexe en particulier ou si vous devez subir une chirurgie en particulier (nous les appelons les tests ‘de routine’). Votre anesthésiste ou votre chirurgien pourrait demander que des tests supplémentaires soient réalisés selon les renseignements collectés plus tôt.

Une fois que vous avez été jugé ‘prêt pour la salle d’op’ (ce qui veut dire que l’anesthésiste se sent à l’aise dans votre prise en charge et n’a pas besoin de plus d’informations ou de tests supplémentaires), nous vous parlons du plan de votre chirurgie, qui peut comprendre les éléments suivants :
 
  • quand arrêter de manger ou de boire avant la chirurgie;
  • quels médicaments prendre ou ne pas prendre avant la chirurgie;
  • les différentes anesthésies possibles (c.-à-d. anesthésie générale, anesthésie régionale, sédation, ou une combinaison de ces options);
  • les mesures spéciales qui pourraient être prises dans votre cas (c.-à-d. moniteurs supplémentaires, besoin de rester aux soins intensifs après la chirurgie, etc.);
  • les risques de l’anesthésie dans votre cas selon le type de chirurgie et toute autre condition médicale dont vous pourriez souffrir (comme une maladie du cœur ou des poumons); 
  • les options de prise en charge de la douleur après la chirurgie (c.-à-d. l’analgésie contrôlée par le patient [les « pompes de morphine » en intraveineuse], les péridurales ou les blocs nerveux).
Dans la plupart des hôpitaux, il est peu probable que l’anesthésiste auquel vous parlez lors de l’évaluation préopératoire soit la personne qui sera en charge de vos soins le jour de votre chirurgie. Le jour de la chirurgie, l’anesthésiste en charge de vos soins finalisera le « plan d’anesthésie ». Ce plan est basé sur votre profil de santé et la chirurgie que vous devez subir. 

Bien que nous essayions de satisfaire votre préférence pour une technique d’anesthésie en particulier (par exemple anesthésie générale plutôt qu’anesthésie régionale) dans la mesure du possible, nous sommes des experts et savons quelle est la meilleure option dans votre cas en particulier. Le fait de discuter des avantages et des risques de certaines techniques d’anesthésie s’inscrit dans le processus de consentement éclairé.
 
Rédigé par : Dre Katherine Marseu, MD (résidente en anesthésie) et Dr Martin van der Vyver, MBChB FRCPC (anesthésiste spécialisé) 

Révisé par : Dr Lesley Sinclair MD FRCPC (anesthésiste spécialisé) 

Date de création : 8 novembre 2010