Qu'est ce qu'une anesthésie rachidienne ?

Lors d'une « rachi », une aiguille très fine est insérée entre les os de la colonne lombaire, à travers la dure-mère, directement dans le liquide céphalo-rachidien. On injecte alors une faible quantité d'anesthésique local qui bloque les sensations et la motricité d'un segment du corps. Cet effet est temporaire et on contrôle le niveau et la durée du bloc en variant le type d'anesthésique local, sa dose et sa concentration.

C'est une méthode anesthésique fort utile et des plus sécuritaires. La rachi permet l'installation beaucoup plus rapide d'un bloc très intense alors que l'épidurale permet plus de flexibilité pour le contrôle de la douleur postopératoire tout en permettant au patient de se mobiliser.