SAHOS = syndrome d’apnées / hypopnées obstructives du sommeil

Qu’est-ce que ça veut dire?

Lorsque vous vous endormez, les muscles de vos voies aériennes supérieures se détendent. Chez les personnes qui ne souffrent pas du SAHOS (mieux connu sous le terme d’apnée du sommeil), il n’y a aucun problème. En revanche, les personnes souffrant d’apnée du sommeil ont des voies aériennes supérieures étroites et/ou les muscles qui gardent leurs voies aériennes ouvertes ne fonctionnent pas normalement. Ces conditions provoquent un affaissement des voies aériennes pendant le sommeil, ce qui bloque la circulation de l’air. Il en résulte une apnée (absence de respiration) ou une hypopnée (‘une respiration inférieure à la norme’). Votre cerveau envoie toujours des signaux à votre diaphragme et vous faites toujours des efforts pour respirer.

Quelle est la fréquence de l’AOS?

Un homme sur 25 et une femme sur 50 a reçu un diagnostic d’AOS suffisamment grave pour affecter sa santé à long terme. Cependant, on estime que 70-80 % des patients vivant avec une AOS ne sont pas diagnostiqués.

Je ne sais pas si je souffre d’apnée du sommeil. Quels sont les symptômes?

Les symptômes peuvent être provoqués soit par des problèmes de circulation de l’air (voir ci-dessus) ou en raison du manque de sommeil lié à la mauvaise qualité du sommeil.

Les symptômes d’obstruction des voies aériennes sont des ronflements bruyants (ils peuvent être entendus à travers une porte close) et fréquents. La personne qui dort avec vous pourrait également observer de brefs épisodes d’apnée. Vous ou la personne qui dort avec vous pourrait se souvenir d’étouffer lors d’un réveil ou de réveils fréquents pour de nombreuses périodes brèves.

L’apnée du sommeil a pour conséquence que vous n’êtes pas reposé, même si vous avez dormi pendant huit heures, étant donné que votre sommeil est de très mauvaise qualité. Vous pourriez vous réveiller en vous sentant fatigué et en ayant sommeil. Si vous tombez facilement endormi en regardant la télévision, dans le métro, en lisant un livre, etc., il se pourrait que vous soyez atteint d’apnée du sommeil. 

Y a-t-il certains traits physiques qui rendent l’apnée du sommeil plus probable?

Les personnes obèses (IMC > 35) et celles dont la circonférence du cou est importante (> 17 pouces chez l’homme et > 16 pouces chez la femme) sont plus susceptibles de souffrir d’apnée du sommeil. L’apnée du sommeil est également plus répandue chez les hommes d’âge moyen. Les enfants qui ont de grosses amygdales et des anomalies au niveau du crâne et du visage courent eux aussi un risque plus élevé.

Je pense que je souffre peut-être d’apnée du sommeil. Comment puis-je confirmer ou infirmer ce diagnostic?

Demandez à votre médecin de famille de vous référer pour une consultation en clinique du sommeil. Ces consultations sont disponibles partout au Canada. Si un diagnostic a été posé, assurez-vous d’en informer votre anesthésiologiste!

Je n’ai pas le temps de faire une consultation en clinique du sommeil avant ma chirurgie!

Lorsqu’on ne peut réaliser une étude sur le sommeil avant la chirurgie, votre anesthésiste pourrait vous traiter comme si vous souffriez de cette condition si vous correspondez au profil typique.

Pourquoi est-il important que mon anesthésiologiste sache si je souffre d’apnée du sommeil?

Un mélange de plusieurs médicaments est nécessaire pour ‘s’endormir’ et ‘rester endormi’ pendant l’anesthésie. La plupart de ces médicaments peuvent affecter votre respiration même après votre ‘réveil’ de la chirurgie. Une personne qui ne souffre pas d’AOS gère bien ces effets prolongés, mais les personnes atteintes d’AOS pourraient éprouver une détérioration importante de leurs symptômes les premiers deux jours après l’opération.

Le risque global d’un événement indésirable important dépend de la gravité de votre AOS ainsi que du type d’anesthésie qu’on vous a administré et de la chirurgie. 

J’utilise déjà un CPAP (dispositif de ventilation en pression positive continue) pour mon apnée du sommeil. Est-ce qu’il faut que je l’apporte à l’hôpital?

Ce dispositif est utilisé pour maintenir vos voies aériennes ouvertes pendant que vous dormez. Si on vous a prescrit un CPAP, vous devriez continuer à l’utiliser régulièrement, et l’apporter à l’hôpital lors de toute chirurgie.

Le fait de souffrir d’apnée du sommeil modifiera-t-il mon anesthésie?

L’anesthésie qui vous sera administrée est préparée en fonction de votre chirurgie en particulier et se fonde sur une évaluation complète de votre état de santé. Le fait de souffrir d’apnée du sommeil constitue un facteur important dont il faut tenir compte. La meilleure option est une anesthésie régionale (hyperlien vers section sur 'l’anesthésie régionale') seule, c’est-à-dire sans médicaments intraveineux qui agissent sur votre niveau de conscience; cependant, ce type d’anesthésie pourrait ne pas être recommandé dans votre cas pour d'autres raisons. 

Références principales :

Dr. Girish P. Joshi. The patient with sleep apnea syndrome for ambulatory surgery. (Le patient souffrant du syndrome d’apnée du sommeil en chirurgie ambulatoire). 
Cours d’actualisation de l’ASA 2009. 

ASA Practice guidelines for patients with OSA (Guide de pratique de l’ASA pour les patients souffrant d’AOS): Anesthesiology 2006; 104: 1081-93.

Rédigé par les Drs Mandy Lam et Cindy Wang 
Révisé par le Dr Martin van der Vyver
Date de création : 22 octobre 2010