Profil: Doreen

Questions et réponses

1) Parlez-moi de votre travail. En quoi ce que vous faites diffère-t-il de ce que d'autres accomplissent dans l'exercice de cette profession? Dr Doreen

Je travaille dans un grand hôpital urbain qui comprend un centre anticancéreux, un centre de cardiologie et le premier et plus important centre de traumatologie du pays. J'exerce mes principales fonctions en salle d'opération en administrant l'anesthésie à des patients qui subissent diverses interventions chirurgicales.

Mon deuxième grand volet d'activités sont les soins prodigués aux patients accidentés du services des urgences. Je coordonne le diagnostic et le traitement de leurs blessures dès leur arrivée à l'hôpital. Cela peut vouloir dire stopper une grave hémorragie, placer une I.V. (ligne intraveineuse) ou bien m'assurer que le patient respire comme il faut. Dans beaucoup de cas, des interventions urgentes sont requises pour maintenir la personne en vie.

Notre établissement est un hôpital universitaire qui assure la formation d'étudiants en médecine, d'internes et de résidents. Une autre de mes tâches consiste à enseigner à ces personnels l'exercice de la médecine.

2) Pouvez-vous me parler de votre bagage antérieur et comment vous en êtes venue à choisir ce domaine d'activité?

J'ai étudié les sciences de la santé et la biochimie à l'université avant d'entrer en médecine. Lorsque j'étais étudiante, j'ai été employée de magasin et opératrice à la saisie des données. Au terme des études de médecine, j'ai travaillé pendant quelques années comme médecin de famille/omnipraticienne avant de suivre un programme de spécialisation en anesthésie.

Après avoir obtenu ma qualification d'anesthésiologiste, j'ai commencé à exercer dans un grand hôpital urbain. Pendant mes vacances, j'ai donné des cours d'anesthésiologie en Ouganda et en Tanzanie.

3) Quelles qualités personnelles doit-on avoir pour réussir dans votre profession?

En tout premier lieu, faire preuve de diligence et porter attention aux détails. Vous devez administrer aux patients le médicament qui convient, selon le bon dosage et au moment le plus propice. Vous devez également surveiller de près l'évolution de l'état du patient et conna”tre les effets secondaires éventuels. Toute négligence peut être réellement une source de problèmes.

Vous devez également savoir faire face à des situations qui comportent énormément de stress. En salle d'opération, il arrive toujours des moments o vous devez agir de façon prompte et intelligente.

Enfin, il faut savoir travailler en équipe. La salle d'opération est un environnement d'équipe et vous devez savoir communiquer surtout dans les situations médicales d'urgence.

4) De quelle sécurité d'emploi bénéficiez-vous dans votre domaine?

Ces compétences étant fort prisées dans un avenir prévisible, l'anesthésiologiste devrait continuer de jouir d'une excellente sécurité d'emploi. En tant que médecin, la seule raison qui pourrait vous amener à perdre votre travail est la révocation du permis d'exercer pour des motifs d'incompétence ou de faute professionnelle grave.

5) Quels autres emplois pourriez-vous occuper avec les compétences acquises dans ce domaine?

Les médecins qui quittent la profession pour s'adonner à d'autres activités ne sont pas nombreux. La plupart d'entre eux continuent d'exercer la médecine tout au long de leur carrière. Toutefois, vous pourriez mettre à profit vos connaissances en matière de santé pour occuper le poste d'inspecteur médical au service d'un hôpital, du gouvernement ou d'une entreprise Ïuvrant dans le domaine de la santé.

Le seul autre métier qui pourrait s'apparenter au mien est celui du pilote de ligne, car en tant qu'anesthésiologiste vous devez surmonter les moments de grand stress de façon très calme et efficace.

6) Selon vous, que réserve l'avenir aux membres de votre profession?

En raison de la pénurie actuelle d'anesthésiologistes qualifiés, nous explorons l'idée de permettre à des assistants en anesthésie spécialement formés d'exécuter des tâches plus simples comme le monitorage des patients par l'administration d'anesthésiques locaux et une sédation légère. Les assistants travailleraient au sein d'une équipe de soins anesthésiques sous la surveillance d'un anesthésiologiste qualifié.

7) Quels sont les principaux défis de votre travail?

Certaines personnes ne peuvent tolérer la tension de la salle d'opération, même si pour la plupart d'entre nous cela ne pose pas de problème. La chose la plus difficile, vraiment, est de faire traverser au patient l'épreuve d'une intervention chirurgicale complexe avec un minimum de douleur, d'effets secondaires et de risques. Chaque patient est différent et peut réagir de façons imprévisibles à l'anesthésie. Il nous faut non seulement tenir compte de ses caractéristiques personnelles mais également du choc provoqué par la chirurgie et la maladie. Tout au long du processus chirurgical, nous devons préserver l'équilibre des systèmes physiques, surveiller attentivement les signes vitaux et adapter l'anesthésie en conséquence.

8) Y a-t-il de nombreuses ouvertures dans votre domaine? Que doivent faire les gens pour commencer?

Les possibilités sont innombrables! Il y a une pénurie de médecins dans le monde entier, spécialement en anesthésiologie et dans d'autres spécialités. La seule voie d'accès à l'anesthésie demeure néanmoins la faculté de médecine et la formation spécialisée en anesthésiologie. Les années d'études sont longues et l'admission aux études de médecine peut être très compétitive.

Aspects plaisants

 

Aspects moins plaisants

Une des choses les plus valorisantes pour un anesthésiologiste est d'être amené à faire face à des situations qui mettent en jeu le pronostic vital. Rien n'est plus passionnant que de sauver la vie d'un patient et de l'accompagner sur la voie de la guérison.

Vous éprouvez également une véritable satisfaction à administrer au patient la dose d'anesthésique la mieux adaptée à ses besoins. L'intervention peut de la sorte se passer sans douleur et somnolence excessives.

Un autre aspect satisfaisant de cette carrière est l'esprit d'équipe. En salle d'opération, nous établissons une collaboration étroite avec les chirurgiens, les infirmières et d'autres professionnels de la santé. L'anesthésiologie est une pratique beaucoup plus solidaire du travail d'équipe que d'autres spécialités médicales.

Et finalement, c'est une des professions qui vous offrent une sécurité d'emploi de longue durée, ce qui est plutôt rare de nos jours.

Conseils

Soyez prêt à un long parcours. Il faut presque dix ans de formation pour devenir anesthésiologiste et cela après votre grade de premier cycle. Mais le voyage en vaut la peine et la carrière, avec ses côtés gratifiants et intéressants, vous incitera à y demeurer pour la vie.

Au quotidien

7:30 am - 8:00 am Préparation à une intervention chirurgicale, dans ce cas, l'ablation d'une tumeur au cerveau, vérification de l'équipement dont je me servirai, bref entretien avec le patient et application des moniteurs des signes vitaux.

8:00 am - 11:00 am Induction de l'anesthésie et administration des médicaments qui rendront le patient inconscient, monitorage continu des signes vitaux du patient pendant que le chirurgien procède à l'opération (qui comporte le sectionnement de la calotte crânienne permettant d'enlever la tumeur au cerveau et de replacer la calotte une fois l'opération terminée) et adaptation de l'anesthésie selon les besoins.

11:00 am - 11:30 am Au terme de l'anesthésie, mise hors alimentation et arrêt de tous les anesthésiques pour permettre le réveil du patient, accompagnement du patient en salle de surveillance post-interventionnelle (salle de réveil) et monitorage jusqu'au retour à la normale de tous les signes vitaux.

11:30 am - 12:00 pm Préparation à l'intervention suivante, cette fois une chirurgie du disque vertébral; vérification de l'équipement qui sera utilisé, bref entretien avec le patient et application des moniteurs des signes vitaux.

12:00 pm - 2:30 pm Comme précédemment, administration de l'anesthésie et des médicaments, monitorage du patient et application d'ajustements au besoin; assistance au réveil du patient après la chirurgie et vérification du retour à la normale des signes vitaux.

2:30 pm - 3:30 pm Je fonce au service des urgence pour voir un patient accidenté, un ouvrier tombé du toit qui a fait une chute de 30 pieds; consultation avec l'équipe traumatologique qui prend soin de lui et prescription des analyses du sang et des radiographies nécessaires.

3:30 pm - 4:30 pm Ayant appris que le patient souffre d'un poumon affaissé, d'une fracture multiple des côtes et d'une fracture du fémur, je prends les mesures pour stabiliser son état en vue de la chirurgie pratiquée en salle d'opération.

4:30 pm - 6:30 pm Enseignement à un groupe d'anesthésiologistes résidents qui suivent une formation à notre hôpital.